A quoi sert un joint de dilatation ?

A l’instar de plusieurs autres matériaux, le béton est sujet à des modifications de dimensions sous l’effet des variations de température. Au contact du froid, celui-ci subit des contractions. Mais lorsqu'il est soumis à la chaleur, il a tendance à se dilater. Pour éviter des frottements entre deux constructions mitoyennes, on laisse un espace de l’ordre de 4 cm entre les deux, ce qui est appelé joint de dilatation. Ce dernier peut également intervenir lors de la pose de revêtements de sol. Cela devient obligatoire dès que la surface à revêtir excède les 40 m2. Cette superficie est ramenée à 36m2, dans le cas où il y un chauffage au sol.

Quel est l’utilité d’un joint de dilatation ?

Pour comprendre l'importance d'un joint de dilatation, il faut déjà comprendre les changements dimensionnels auxquels est soumis le béton. Ce dernier est sensible aux variations de température qui tendent à le contracter ou à le dilater. Pour ne pas que le bâti subisse des dommages qui pourraient menacer sa durabilité, les ouvriers installent des joints de dilatation à chaque 20 ou 35 mètres.

On voit donc que le joint de dilatation est plutôt nécessaire pour les ouvrages réalisés sur de grandes étendues. Par conséquent, il ne devrait normalement pas s’adresser aux ménages. 

Toutefois, il faut souligner que la pose d’un joint de dilatation se révèle utile dès lors qu’on érige des habitations qui sont situées côte à côte. Dans le cas contraire, le nouveau bâtiment « pousserait » littéralement l’ancienne bâtisse. Pour prévenir une telle situation, les ouvriers libèrent un espace de près de 4cm entre les deux constructions.

Quelle différence entre joints de fractionnement et de dilatation ?

En général, on emploie, à tort, le terme de joint de dilatation. Il est vrai que les joints de fractionnement présentent des similitudes avec le joint de dilatation.

Toutefois, s’il se trouve que ce dernier vise la protection de l’ancienne construction contre les changements dimensionnels du nouveau bâtiment, les premiers empêchent les fissurations des maçonneries de grandes étendues. Car il faut garder à l’esprit que le béton ne sèche pas à la même vitesse sur toutes les parties de l’ouvrage. 

Quel autre usage des joints de dilatation ?

Le joint de dilatation est utile lors de l’installation de revêtements pour sol. Il peut s’agir de carrelage, de dalles ou encore de chapes. Il devient obligatoire des que l’espace concerné excède les 40 m2.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *