Quels sont les différents types de parquet ?

Vous avez en projet de construire votre maison, mais vous ne savez pas quel type de parquet utiliser ? Entre parquet massif, parquet flottant ou encore parquet stratifié, il n’est évidemment pas facile de s’y retrouver. Dans cet article, on vous explique tout ce qu’il faut savoir sur les différents types de parquet ou revêtements de sol !

Le parquet massif

Très présent dans les anciennes maisons, le parquet en bois massif est caractérisé par sa longévité et son élégance. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles il est très prisé. Il apporte une touche de fraîcheur et s’harmonise parfaitement avec la menuiserie intérieure. Le parquet massif se distingue surtout par sa résistance : on estime sa durée de vie à plus de 100 ans.

Le parquet massif est très souvent conçu à partir du chêne. Toutefois, le châtaignier et le bambou sont aussi des matériaux qui interviennent dans la fabrication de ce type de revêtement.

En ce qui concerne le budget, il faut avouer qu’il coûte un peu plus cher étant donné qu’il est vraiment résistant. Ce type de parquet peut coûter environ 50 €/m². L’entretien du parquet massif est une tâche facile. Il suffit de le poncer très souvent pour le maintenir en bon état.

Le parquet stratifié

Le parquet stratifié ressemble beaucoup à un parquet en béton ou en bois. Il est fabriqué à partir de fibres de bois garni d’un papier décoratif afin d’obtenir une imitation parfaite du matériau que l’on souhaite avoir. Il est bien possible de le réaliser afin de lui donner l’aspect d’un bois, mais aussi l’aspect d’un parquet en béton ou en carreaux. Cela dépend bien entendu des besoins de chaque personne. Pour obtenir un résultat conforme à vos attentes, vous pouvez faire appel à un professionnel, à l’image de Simplicity Travaux.

Une résine spéciale vient recouvrir le matériau afin de garantir au parquet une bonne durabilité. Le parquet stratifié présente de multiples avantages. D’abord, il est très facile à l’installer. À cela s’ajoute le rapport qualité/prix remarquable. Il est d’ailleurs moins cher que les autres types de parquet. Le parquet stratifié se nettoie facilement avec de l’eau chaude.

Le parquet flottant ou contrecollé

En alternative au parquet massif, il y a aussi le parquet flottant ou contrecollé, qui est également très utilisé. Il est caractérisé par de grandes lames avoisinant les 220 mm et la superposition de trois couches. La première couche est souvent faite à base de chêne. On utilise aussi le bois exotique pour réaliser cette couche d’usure. La seconde couche, dite intermédiaire, est réalisée en pin. La dernière couche est réalisée afin d’assurer une certaine stabilité au parquet.

Il faut également noter que la pose peut être clouée, flottante ou encore collée lorsqu’on utilise ce parquet. Cela dépend en réalité de l’épaisseur des lames. Cela veut dire que ce type de parquet est facilement modulable et peut convenir à tout type d’intérieur.

D’un point de vue budgétaire, le prix du parquet flottant est forcément lié à l’épaisseur de la première couche. Il est facile à entretenir. Pour cela, il suffit d’enlever la poussière et de le nettoyer à l’aide d’une serpillière essorée.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *